S'épanouir au quotidien

Slasheurs : Ceux qui cumulent les jobs

Slasheurs : Ceux qui cumulent les jobs 1

Qu’est-ce qu’un(e) « slasheur / slasheuse » ?

  • « Je suis slasheur. » 
  • « J’ai un side project. »
  • « Je cumule plusieurs jobs. »
  • « J’ai plusieurs temps-partiel. »
  • « J’ai un projet à côté de mon travail. »

Ça vous met sur la piste ? Ces situations sont courantes, cela devrait vous donner une petite idée. 😊

Concrètement, un slasheur est une personne qui cumule plusieurs activités professionnelles. Ce terme vient du mot « slash » ou « / », que l’on peut comprendre dans le sens de « parallèle ».

Ainsi, quelqu’un qui se revendique « slasheur » exercera plusieurs activités simultanément, en parallèle.

Voici quelques exemples :

  • Nicolas a un contrat salarié, de 35h par semaine. Durant son temps libre, il se lance dans la création d’une entreprise.
  • Anne travaille du lundi au mercredi en tant que conseillère commerciale. Du jeudi au samedi, elle donne des cours de yoga.
  • Martin travaille tous les midis comme livreur Uber Eats. Tous les après-midis, il se consacre au développement de sa chaîne Youtube. Aussi, un week-end par mois, il organise des événements avec l’association dont il fait partie.

Chaque situation est unique, donc il y a autant d’exemples de slasheur, que de situations personnelles. Vous l’aurez compris, ce terme englobe des situations très larges.

Réelle nouveauté ou simple définition ?

L’expression « slasheur » est nouvelle. 

Pourtant, ne vous y trompez pas, le fait de cumuler plusieurs activités professionnelles est aussi vieux que le monde. Rien de nouveau.

Pourtant, pourquoi en parle-t-on autant, seulement aujourd’hui ?

Est-ce une simple mode ou la conséquence d’une réalité sociétale ?

Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui, la réalité du monde du travail est complètement différente d’il y a 30 ans.

Auparavant, surtout durant ce que l’on appelle les Trente Glorieuses, la période d’après-guerre, lorsque l’on débutait sa carrière dans une voie professionnelle, on y restait toute la vie.

« Baby-boomer ». Un jeune qui suivait une formation de menuisier allait le rester jusqu’à la fin. Idem pour tous les secteurs porteurs de l’époque. 

Aujourd’hui, c’est toujours possible, mais nuançons cela. Désormais, les professionnels des ressources humaines estiment que l’on a fait le tour de son poste au bout de seulement 3 ans. Au-delà de ça, on « n’apprend » plus rien de significativement nouveau.

Aussi, les besoins des entreprises ont évolué. Voyez court terme en termes d’emploi. La majorité des emplois de demain n’existent pas encore. Les avancées technologiques y sont pour beaucoup. 

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« De nouvelles habitudes de travail »

Le Contrat à Durée Indéterminée (CDI) n’a plus la côte. Il n’attire plus autant qu’auparavant. Aussi, les entreprises doivent être toujours plus flexibles. Elles en proposent de moins en moins. Les Contrats à Durée Déterminée (CDD), les temps-partiels et les prestations externes sont favorisées.

C’est pourquoi, on reste moins longtemps sur un même poste. Suivre une formation initiale de plombier ne signifie plus que vous allez faire plombier toute votre vie. Peut-être que si, mais ce n’est plus aussi vrai qu’avant.

Est-ce une bonne chose ? Je n’ai pas la réponse. 😊 Tout ce que je sais, c’est qu’aujourd’hui, si vous voulez avoir toutes les chances de votre côté, autant bien comprendre comment le monde professionnel fonctionne, et bien placer vos billes en conséquence. 

Slasheurs : Ceux qui cumulent les jobs 2

Être slasheur par nécessité 

Bon, être slasheur, ce n’est pas nouveau, ok. Maintenant, intéressons-nous aux raisons qui poussent les individus à le devenir.

Premier point que nous allons aborder, c’est la « contrainte ».

Beaucoup n’ont pas d’autres choix que de cumuler les jobs pour s’en sortir au quotidien.

La société évoluant, les contrats proposés par les entreprises sont de plus en plus précaires. Ainsi, les conditions de vie en pâtissent directement. Un simple job peut ne pas suffir pour subvenir à ses besoins. 

C’est une réalité, qui se « subit » pour ceux qui la vivent. Des obligations financières régulières, de nombreuses personnes à charge, ou que sais-je encore, il existe tout un tas de raisons qui pousse une personne à « devoir » exercer une deuxième/troisième activité professionnelle pour vivre.

Être slasheur par envie

Ce deuxième cas de figure est beaucoup plus positif. Si vous êtes dans ce cas, ou que vous souhaitez vous diriger dans cette optique, les choses seront beaucoup plus confortables. Aucune obligation, juste l’envie de faire quelque chose de différent au quotidien.

J’ai souvent entendu les remarques suivantes :

  • « J’aime mon job, je veux continuer, mais faire ça 6 jours par semaine, c’est trop. » 
  • « J’ai toujours eu envie de me lancer dans cette voie professionnelle et j’ai du temps libre à côté de mon travail. »
  • « J’aime faire plusieurs choses à la fois. »
  • « Je souhaite être acteur de ma vie professionnelle et être flexible / décider de mon rythme de travail. »

Si vous vous reconnaissez dans l’un de ces exemples, alors surement que le mode de vie d’un slasheur vous conviendrait.

Cette philosophie donne un sentiment de liberté très particulier. Il est souvent, au départ, associé à une certaine forme de précarité. Cependant, lorsque les choses se mettent en place, et que vous avez trouvé votre rythme de croisière, vous pouvez avoir une situation plus que confortable.

Slasheurs : Ceux qui cumulent les jobs 3

Est-ce que ça me correspond ?

Gardons les pieds sur terre. 

Le mode de vie slasheur ne convient pas à la majorité. Cela nécessite d’avoir une envie profonde de le faire. 

Certes, certains sont contraints à le faire, mais si vous avez le choix et que cela ne vous tente pas spécialement, alors rien ne vous y oblige. Après tout, le schéma traditionnel d’emploi convient à beaucoup de gens aussi.

Le but de cet article est de vous faire comprendre qu’il est possible de cumuler plusieurs activités professionnelles en parallèle. C’est très épanouissant. Cependant, je me répète, vous pouvez très bien vous épanouir en ayant un seul poste. C’est déjà très « prenant » comme cela.

Sachez trouver votre équilibre. 

Tranquillité ? Action permanente ? Focalisé sur une unique tâche ? Faire trois choses à la fois ? Chacun fait ce qui lui plait. 😊

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? »

Aussi, et nous finirons l’article sur cela, le fait de devenir slasheur est une formidable opportunité de tester de nouvelles voies professionnelles. Oui, vous avez votre job principal qui vous assure une stabilité financière et émotionnelle. 

Alors, pourquoi pas, si vous en ressentez le besoin, faire l’expérience de travailler dans de nouveaux domaines qui vous ont toujours intrigués ?

Si cela vous plait, vous pourrez approfondir cette voie. Dans le cas inverse, vous aurez acquis la certitude que cela n’est pas fait pour vous. Vous pourrez passer à autre chose, en étant sur de vous.


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire