Faire le point

Junior, confirmé, senior : Que révèle votre niveau d’expérience ?

Junior, confirmé, senior : Que révèle votre niveau d’expérience ? 1

Quel est votre niveau d’expérience ?

Sur votre poste actuel, êtes-vous capable de vous positionner sur votre « niveau » ? 

Êtes-vous plutôt :

  • Junior ?
  • Confirmé(e) / Expérimenté(e) ?
  • Senior ?

Quelle est votre expérience sur le poste ? C’est très utile de savoir où vous en êtes. Vous serez d’ailleurs surpris du temps passé sur chacune de vos expériences. Le temps passe vite, c’est vrai, alors autant en tirer parti comme une force.

De plus, la durée de vos expériences en dit beaucoup sur votre capacité à travailler et aussi sur vos intentions professionnelles. Les questions suivantes vous aideront à faire le point sur vos intentions.

  • Comment utiliser mon expérience, notamment la durée de celle-ci, pour arriver à mes fins professionnelles ?
  • Combien de temps dois-je rester en poste « pour l’expérience » avant de demander une promotion ou une meilleure position ailleurs ?
  • Combien de temps dois-je rester sur un poste pour évoluer professionnellement ?
  • Qu’est-ce que la durée de mes expériences passées révèle sur ma manière de travailler ?
  • Quelle image je souhaite renvoyer aux recruteurs qui étudient mon parcours ?

Vous voyez, beaucoup de questions doivent être étudiées. 

Dans cet article, nous allons nous intéresser aux différentes étapes par lesquelles vous allez passer durant vos expériences professionnelles. Par la même occasion, nous allons voir les avantages et inconvénients de chaque « niveau professionnel ». 

C’est parti ! 😊  

Commencer en tant que « junior »

Junior, vous l’aurez facilement compris, désigne vos premiers pas sur un poste.

Vous êtes une « recrue », un(e) débutant(e) ou comme on dit dans le gaming, un(e) « noob ». 😊

On passe tous par là, personne n’y déroge. On a tous commencé quelque part.

Pour commencer, il faut qu’une entreprise (ou une structure de manière générale), nous offre la chance de faire nos preuves et d’apprendre. Et là, ce n’est pas toujours facile. Rassurez-vous, vous finirez toujours par trouver un lieu pour faire vos preuves.

La motivation que vous montrez est souvent déterminante sur l’acquisition de poste nécessitant peu d’expériences professionnelles. Ce qui différencie un « bon » candidat des autres, à ce niveau-là, c’est bel et bien la motivation et le sérieux.

Si les études universitaires « professionnalisantes » sont aussi réputées en termes de débouchés professionnels, c’est bien pour cela. Cela permet d’acquérir un diplôme (papier quasi obligatoire aujourd’hui) EN MÊME TEMPS que vous acquérez vos premières expériences professionnelles. 

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Premiers pas dans le monde du travail :
entre excitation et désillusions »

Une fois vos premiers contrats en poche, c’est jackpot. Bien joué vous avez réussi. Maintenant que vous êtes en poste, fraichement arrivé(e), vous pouvez réfléchir à l’avenir.

  • Combien de temps reste-t-on « junior » ? 
  • Combien de temps dois-je rester en poste « pour l’expérience » avant d’être considéré comme « confirmé / expérimenté » ? 
  • En bref, combien de temps faut-il pour sortir du niveau « junior » ?

Ici, il n’existe pas de règle clairement établie, même si un consensus implicite existe.

Au bout de 2 mois, vous êtes toujours junior. Au bout de 2 ans, vous n’êtes plus junior. Êtes-vous encore junior au bout d’1 an ? Oui et non, cela dépend.

En fonction des domaines, le temps passé sur un poste va varier pour pouvoir atteindre le niveau de confirmé.

Par exemple, on comprend, vu la quantité phénoménale d’information qu’il faut intégrer, qu’on ne devient pas ingénieur « expérimenté » en seulement 1 an. 

Cependant, c’est différent sur d’autres types de poste. Un vendeur peut très bien devenir excellent sur son poste en un an. S’il est motivé et investi, il deviendra expérimenté très rapidement.

Ici, je ne fais pas de hiérarchie entre les postes, je souligne simplement des différences factuelles, pas d’apriori. 😊

Ainsi, si l’on fait une moyenne, on peut dire que l’on quitte le niveau « junior » globalement au bout de 2 ans d’expériences sur un type de poste. Vous pouvez additionner les durées sur des postes équivalents bien sûr. 

C’est d’ailleurs vérifiable. Regardez les offres d’emploi. Bien souvent, les recruteurs exigent une expérience d’au moins 2 ans en moyenne sur un poste similaire. Ils veulent des gens opérationnels, qui ne sont plus junior.

Transition parfaite, enchaînons sur le niveau suivant !

Junior, confirmé, senior : Que révèle votre niveau d’expérience ? 2

Continuer en tant que « confirmé / expérimenté » ?

Bravo, vous êtes maintenant considéré comme expérimenté(e) sur votre poste. 

Vous êtes à l’aise dans la réalisation de vos missions, vous avez « un peu de bouteille ». 

Un choix s’ouvre à vous désormais :

  • Dois-je continuer sur ce poste, acquérir davantage d’expérience et ainsi devenir senior ?
  • Est-ce le moment de changer de poste (promotion / autre mission) ?

Ce choix soulève une autre question, bien plus profonde : Maintenant que vous êtes positionné, êtes-vous épanoui(e) ? Est-ce que vous vous voyez faire ça sur la durée ?

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Est-ce que j’aime mon métier ? »

Si la réponse est positive, alors vous êtes à votre place, c’est génial. Si la réponse est négative, alors il est pertinent de commencer à réfléchir à une manière de rebondir. 

Vous êtes dans la période parfaite. L’étiquette « confirmé / expérimenté » a bien des avantages, et peu de désavantages. Un recruteur sera facilement séduit par cela. Nous le verrons ensuite, mais l’étiquette « senior » peut être vu comme un « boulet / fardeau » par certains.

Vous venez juste de quitter le « junior », vous êtes encore apte à bouger, à faire de nouvelles choses. Vous êtes encore dans le mouvement. C’est le moment parfait pour ajuster le tir, en ce qui concerne votre carrière. S’il besoin est bien sûr, je me répète ? 😊  

Intensifier en tant que « sénior » ?

Le mot sénior n’a rien à voir avec votre âge, même s’il est lié à la durée. On peut être considéré comme « senior » (professionnellement parlant), dès 25 ou même 30 ans, si vous avez une expérience S-O-L-I-D-E sur votre poste.

Dans le langage courant, on n’est pas senior à 30 ans, mais professionnellement c’est possible.

Il n’y a pas de durée prédéfinie qui permettrai d’obtenir le « grade » de senior. Toutefois, lorsque vous avez suffisamment confiance dans votre expertise et que cela fait une durée « raisonnable », alors vous pouvez vous auto-proclamez « senior ».

Même si sur votre contrat, ce n’est pas écrit tel quel, c’est le cas. Ce jargon à une importance, surtout sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Viadeo. Nombreux sont ceux, au bout de 5 ou 10 ans de carrière, à afficher le terme « senior » devant l’intitulé de leur poste.

Celui-ci est le témoin d’une expérience vérifiée et solide sur le poste en question.

Faut-il finir sa carrière en tant que « sénior » ?

Gare à la spécialisation ! Celle-ci doit être mûrement réfléchie, surtout en fonction de vos objectifs. Il est facile de se laisser « emprisonner » dans un poste, et d’en sortir difficilement au bout de 10 ans. 

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Spécialisation : Avantages et Limites »

Votre métier passé peut vous coller à la peau pendant des années, même si vous avez acquis récemment des nouvelles compétences. Les recruteurs regardent votre passé professionnel avec attention. 

A l’inverse, votre expérience aboutie peut être un facteur de légitimité pour postuler sur des postes avancés, notamment ceux liés au management. Vous serez crédible.

Junior, confirmé, senior : Que révèle votre niveau d’expérience ? 3

Mettre en place une stratégie

J’espère que, grâce à cet article, vous aurez pris conscience du fait que rien n’est anodin, surtout dans le monde professionnel. Même la durée sur vos postes a un impact certains sur l’image que vous renvoyez à l’extérieur.

Que vous ayez beaucoup ou peu d’expérience, pour accéder à un nouveau poste, vous allez mettre en avant des éléments différents de votre profil.

On comprend facilement qu’un étudiant, avec peu (ou pas) d’expérience, va devoir valoriser ses connaissances acquises en formation plutôt que son absence d’expériences concrètes. 

A l’inverse, si vous êtes expérimenté(e), même si les diplômes sont à valoriser, il sera beaucoup plus pertinent d’insister sur votre expérience solide et de la mettre en avant. Celle-ci impacte davantage sur le long terme, surtout sur les postes à responsabilité. 

Au bout de plusieurs années de carrière, les diplômes « s’effacent » petit à petit, pour laisser place seulement aux expériences professionnelles concrètes. En soi, les diplômes ne sont que des prérequis qui permettent de rentrer dans « la jungle du monde du travail ».

Alors, en fonction de votre objectif professionnel, il sera pertinent de mettre en place une stratégie savamment montée. Pour atteindre un poste donné, vous devrez probablement vous y prendre par des étapes préalables, notamment la prise de fonction à des postes « junior », avant de devenir « intermédiaire », puis « senior », si tel est votre ambition bien sûr.

C’est d’ailleurs le schéma classique. Par ailleurs, vous pouvez opter pour une stratégie tout autre, utilisée beaucoup par la nouvelle génération, mais ô combien plus mouvementée.

Celle-ci consiste à travailler sur un poste « junior », à devenir « expérimenté / confirmé », pour enchainer immédiatement sur un nouveau poste. Pas de « senior » à l’horizon, pour ne pas rester enfermé(e), et toujours garder une dynamique de changement. 

Cette stratégie est très intéressante financièrement, car elle permet d’obtenir des augmentations de salaire à chaque changement de poste.

Ainsi, lorsque vous aurez atteint un salaire confortable, vous pourrez vous pencher sur la possibilité de rester sur un poste « senior », car cela a aussi ses avantages.

A vous de réfléchir à ce qu’il est le plus malin de faire. Surtout, agissez en fonction de vos envies. Respectez votre équilibre. 😊 


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire