Sauter le pas

Pourquoi ton projet ne ressemblera pas à ton idée de départ ?

Pourquoi ton projet ne ressemblera pas à ton idée de départ ? 1

Votre idée de départ

Au tout début, vous avez une idée vague. Celle-ci vous parait tellement pertinente que vous décidez de faire un premier pas. 

Vous commencez à vous renseigner sérieusement sur votre sujet.

Même si vous y avez réfléchi des heures durant, toutes ces pensées ne sont encore qu’au stade de la réflexion.

Au fil du temps, vous acquérez de nombreuses connaissances. Ainsi, vous êtes désormais capable de prendre du recul et d’avoir une vision critique.

C’est exactement à ce moment là que la première bascule se produit : votre idée se transforme en projet.  

Oui, il ne s’agit plus d’une simple envie passagère. Votre motivation est bien là. Vous savez dans les grandes lignes comment vous y prendre pour concrétiser votre idée : tant sur le plan temporel, que financier, psychologique, etc…

Les choses se concrétisent petit à petit. Même si vous avez tout posé sur papier, en décortiquant toutes les étapes pour parvenir à vos fins, tout cela reste encore « théorique ». Voyez cela comme un « plan ».

Tous les éléments que vous avez anticipés ne sont que théoriques. Eh bien souvent, comme on dit, il y a une différence entre la théorie et la pratique.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? 😉 C’est ce que nous allons voir dans la partie suivante.

Pourquoi ton projet ne ressemblera pas à ton idée de départ ? 2

Confronter la théorie à la pratique

On va faire un petit saut dans le temps. Cela fait maintenant plusieurs mois que vous vous êtes lancés dans votre nouveau projet. Qu’il soit professionnel, personnel, peu importe, la démarche est la même.

Vous avez maintenant un minimum de recul sur votre idée de départ. Vous avez pris le temps de la confronter à la réalité du terrain. Peu importe votre sujet, votre idée devra toujours subir l’épreuve de l’action si vous voulez savoir si elle fonctionne ou non.

Discutez-en autour de vous. Demandez à toutes les personnes que vous connaissez, qui se sont lancées dans un projet, vous entendrez quasiment toujours la même chose : « Il y a des choses que je n’avais pas anticipés. »

C’est bien normal, personne ne peut lire dans l’avenir. On peut essayer de l’anticiper, mais il faut garder à l’esprit que nous ne pouvons pas tout contrôler/maîtriser.

On peut se poser la question : « Pourquoi votre idée de départ ne ressemble (quasiment) pas à la réalité de votre projet ? »

Eh bien, c’est justement pour cette raison : vous allez forcément rencontrer des personnes, des contraintes, des problèmes, ou bien des opportunités, des joies, qui feront que votre idée de base va évoluer vers quelque chose de différent.

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Faut-il saisir toutes les opportunités ? »

Ce que je vous dis ici n’a absolument pas pour but de vous faire comprendre que ce sera toujours difficile, loin de là. Son but est simplement de vous partager le fait que les choses se passent rarement exactement comme on les avait prévues.

Il y aura toujours une part d’imprévu dans tout ce que vous entreprendrez.

Prendre en compte dès le départ que l’on devra être « flexible » à un moment ou un autre, vous facilitera grandement la tâche lorsque ces imprévus surviendront. Vous serez déjà dans un état d’esprit favorable à la rencontre et au changement.

D’ailleurs, beaucoup voient cela d’une manière plutôt négative. Or, il arrive très régulièrement que les imprévus soient en réalité des opportunités très intéressantes, auxquelles on avait pas du tout pensé au départ.

Pourquoi ton projet ne ressemblera pas à ton idée de départ ? 3

Améliorer votre idée de départ

Même si vous vous êtes engagés envers vous-même et envers votre entourage, vous êtes tout à fait en droit de vous stopper quelques instants et de vous demander : 

 « Avec tout ce que j’ai appris, comment pourrais-je améliorer mon projet pour qu’il corresponde davantage à la réalité du terrain ? »

Au-delà de votre simple projet, vous pouvez aussi vous poser la question pour vous-même : « Suis-je réellement sur la bonne direction, celle qui me correspond ? »

Oui, votre projet peut vous intéresser pendant quelques mois et au bout d’un certain temps la lassitude peut commencer à pointer le bout de son nez. 

La remise en question, de vous-même, et de vos projets, est une arme très puissante pour avancer et s’améliorer.

A ce stade-là, le principal frein que vous pouvez rencontrer est souvent psychologique. Il s’agit de la résistance au changement.

Vous avez tant donné d’énergie pour faire en sorte que votre idée fonctionne, qu’il vous ai peut-être difficile de faire différemment. Il faut accepter le fait de ne pas tout savoir, et de s’être peut-être fourvoyé.

Certains voient le fait de « revenir en arrière pour retenter sa chance différemment » comme une erreur. L’ego n’est pas toujours notre allié. 😉 

Pourtant, d’un œil optimiste, c’est tout l’inverse qui se passe. C’est une vraie chance. Vous savez désormais ce qui ne fonctionne pas et ce qui fonctionne. Ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas. Vous évoluez. Il en est ainsi pour vos projets.

Gardez à l’esprit qu’il vaut mieux avoir tenté quelque chose, s’être plus ou moins planté, et ainsi rebondir sur une seconde chose beaucoup plus pertinente, que de n’avoir rien fait du tout.

En ne faisant rien, nos idées restent des rêves ; en agissant, nos idées se transforment avec le temps pour devenir réalité. 

C’est aussi simple et compliqué que cela. 

Pourquoi ton projet ne ressemblera pas à ton idée de départ ? 4

Re-confronter votre idée à la réalité

Maintenant, vous aurez acquis de l’expérience. Votre idée de départ a été confronté à la réalité du terrain. Comme dans la majorité des cas, cela vous a permis d’apprendre de nombreuses choses, notamment ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Vous avez ainsi établi un nouveau plan d’action, beaucoup plus réaliste.

Il est maintenant temps de recommencer le processus : confronter votre nouveau plan à la réalité du terrain. 

Vous allez sans doute rencontrer de nouvelles difficultés, de moins en moins courantes, grâce à votre expérience fraîchement acquise ; mais aussi de nouvelles opportunités, de plus en plus nombreuses.

Il s’agit d’un cercle vertueux. 

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Pourquoi entreprendre est épanouissant ? 7 raisons »

Vous vous améliorez sans cesse. Chaque difficulté que vous rencontrez vient chambouler votre plan initial, mais vous continuez de l’améliorer. C’est exactement pour cela que l’on dit qu’une des clefs du succès est d’agir doucement mais surement, sur le long terme.

Plus le temps passe, plus les fondations deviennent solides. Vous pourrez ensuite vous concentrer sur les détails. 

Quand vous en serez à ce stade, vous pourrez regarder en arrière et vous dire que vous avez parcouru un sacré bout de chemin !

Il ne vous restera plus qu’à re-réfléchir sur votre projet, pour encore l’améliorer. Tout le monde passe par là, c’est normal et humain.


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire