S'épanouir au quotidien

Apprendre à déconnecter du travail : Votre entourage vous dit merci !

Apprendre à déconnecter du travail : Votre entourage vous dit merci ! 1

« Arrête de parler de ton travail, profite de l’instant. »

On vous l’a déjà dit : « Tu parles beaucoup de ton boulot, tu ne trouves pas ? » 

Si c’est le cas, la personne était sans doute agacée ou soucieuse.

Votre travail peut avoir une place émotionnelle tellement forte qu’il peut être difficile de prendre de la distance au quotidien.

Si vous avez un poste avec des horaires régulières, la démarche de déconnexion est plus aisée.

Quoi que.. pas forcément ! Cela dépend de ce que vous y faites. Les horaires ne sont finalement pas toujours un critère pour juger de la rapidité à pouvoir déconnecter.

Souvent, cette capacité varie vraiment en fonction des individus et de votre tempérament.

Travailler, vous êtes bien placé(e) pour le comprendre, ça demande une énergie importante. Les métiers manuels, les métiers de bureau, les métiers créatifs, bref, chaque métier demande une énergie physique qui lui est propre.

Aussi, vient s’ajouter le mental. Chacun gère d’une manière différente la quantité de travail qui vous incombe. Le stress (le bon comme le mauvais) doit être mis en lumière, pour être vécu du mieux possible. La capacité à gérer cette tension est aussi un élément important.

Cela dépend aussi de l’investissement « mental » que vous mettez dans votre travail.

Si votre travail vous rempli de joie, alors vous pourrez être tellement enthousiaste que vous y penserez à chaque instant. A l’inverse, si votre travail vous épuise littéralement, vous pourrez avoir besoin de temps pour vous remettre de chacune de vos journées.

L’importance de déconnecter régulièrement

C’est classique de voir une personne avec un projet (entrepreneurial/professionnel ou personnel), tellement motivé et impliqué dans son projet, qu’il devient difficile de ne pas y penser. Bien sûr, c’est très courant aussi pour n’importe quel type de poste.

Ce sont souvent des proches qui nous le font remarquer : « Tu parles beaucoup de ton boulot ces temps-ci, tu es sûr que ça va ? » ou « Tu n’es plus au travail là, essaye de profiter de l’instant présent. »

Ces phrases, aussi anodines soient-elles, doivent vous alerter. Ce n’est pas négatif en soi de penser 24h/24 à son travail, mais cela peut le devenir si vous ne gérez plus la situation.

Oui, c’est aussi bien votre santé mentale qui peut en prendre un coup, que vos relations avec votre entourage. C’est important de déconnecter régulièrement. Physiquement et mentalement.

Plus facile à dire qu’à faire en revanche, ça je vous l’accorde volontiers. Comment faire du coup ? Nous allons essayer de répondre à cette question dans cet article. 😊

Je me répète : C’est une excellente chose d’être impliqué dans sa vie professionnelle, évidemment, c’est source d’épanouissement et valorisant pour l’estime de soi. Vous qui lisez les articles du blog, vous savez à quel point c’est important d’être actif dans sa vie.

Cependant, n’oubliez pas non plus qu’il faut avoir un équilibre suffisant entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle. L’une ne doit pas empiéter sur l’autre. Elles peuvent être imbriquées, liées, mais je vous conseille de réfléchir régulièrement si votre équilibre est respecté.

Votre corps, votre esprit et votre entourage vous en seront reconnaissant. 

Apprendre à déconnecter du travail : Votre entourage vous dit merci ! 2

Le « sas de décompression »

Vous avez passé la journée au travail. Vous avez « parlé boulot », « pensé boulot », même « mangé boulot » du matin jusqu’au soir. 

Lorsque vous finissez votre journée de travail, c’est normal d’avoir besoin d’un temps, que j’aime appeler « sas de décompression », pour vous sortir la tête du travail et revenir mentalement dans votre vie personnelle.

Certains arrivent, une fois passé le seuil du lieu de travail, à déconnecter immédiatement. Si c’est votre cas, vous avez de la chance, croyez-moi ! Profitez-en. Si vous avez, comme la majorité d’entre nous, besoin d’un temps d’adaptation, il existe des méthodes pour y arriver efficacement.

La méthode la plus utilisée peut s’apparenter à un « sas de décompression ». Il s’agit du temps que vous allez vous octroyer entre le moment où vous quitter votre travail et le moment où vous plongez VRAIMENT dans votre vie personnelle.

Pour être le plus clair possible, voici quelques exemples de « sas de décompression » :

  • Le trajet du retour (en voiture, en transport en commun, à pied, etc.)
  • L’activité régulière qui vous fait du bien (sport, sortie avec des proches après le travail, etc.)
  • Quelques minutes assis/allongé à ne « rien faire ». Se « mettre en off » avant de repartir sur autre chose.

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Prendre le temps de ne rien faire »

Bien sûr, il s’agit seulement d’exemple, chacun a ses petites techniques pour faire cette transition entre journée de travail et journée personnelle. L’important est de savoir comment faire. 😊

Vouloir consciemment déconnecter

On ne s’en rend parfois absolument pas compte que l’on est encore en mode « pilote automatique ». C’est après qu’on se dit : « Mince, j’étais tellement encore préoccupé par mon travail, que je n’ai pas profité de ce moment avec mes enfants/proches. » 

On entend ça bien plus qu’on ne le croit. Peut-être est-ce votre cas ? 

Une des clés de la déconnexion est lié à l’intention que vous y mettez. Consciemment, vous pouvez avoir à l’esprit cette tendance à rester connecter (trop ?) longtemps à votre journée de travail.

Le fait d’en avoir conscience, cela vient désamorcer le processus.

Vous allez tout de suite adopter des actions pour vous aider à lâcher prise. On dit souvent que la première étape de la résolution d’un problème, c’est justement de prendre conscience du problème.

C’est une gymnastique qui parait tellement simple, or c’est plus compliqué qu’il n’y paraît, alors armez vous de patience, ça se travaille.

Plus vous en ferez une habitude, plus la démarche sera facile et naturelle avec le temps.

Apprendre à déconnecter du travail : Votre entourage vous dit merci ! 3

Bénéfices de la déconnexion 

Maintenant que l’on a compris que la déconnexion au travail est importante, qu’est-ce que ça apporte concrètement dans le quotidien ?

Le principal point positif rapporté dans les témoignages, et pas des moindres, concerne l’instant présent. 

Oui, qui dit déconnexion du travail, dit possibilité de se connecter mentalement à autre chose. Vous aurez de la place pour accueillir le présent. 

Courir mentalement à longueur de journée, ressasser les réunions qui viennent de se passer, ou à l’inverse, se projeter dans le futur à longueur de temps, on finit par ne plus vivre pleinement notre quotidien. 

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« 3 signes qu’il est temps de lever le pied »

Ainsi, en se concentrant sur vos ressentis dans l’instant présent, pour pourrez plus facilement :

  • Vous connecter vraiment à un proche
  • Profiter pleinement d’un moment de vie 
  • Écouter une discussion avec attention
  • Être à l’écoute de ce que vous dit votre corps

Ça parait anodin, pourtant c’est bien ce qui rend les moments intenses, surtout avec les autres individus. Quand on est disponible mentalement, on laisse l’espace suffisant pour que de vrais moments de vie se créent. 

C’est primordial d’en avoir conscience. (D’ailleurs, la déconnexion au travail est devenue un droit, légalement parlant depuis quelques années.) Alors, si ce sujet vous intéresse, je vous invite à venir lire d’autres articles sur le blog, notamment dans la rubrique « S’épanouir au quotidien ».


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire