Sauter le pas

Réussir un entretien d’embauche : 4 conseils pour se démarquer des autres candidats

Réussir un entretien d’embauche : 4 conseils pour se démarquer des autres candidats 1

S’inspirer de ceux qui réussissent

On connait tous quelqu’un qui réussit ses entretiens d’embauche à tous les coups. Cette personne semble savoir quoi faire et quoi dire pour se démarquer des autres candidats. Quel est donc son secret ? 😊

Vous pouvez très bien vous retrouvez personnellement dans cette description, ou à l’inverse, vous êtes à la recherche de conseils pour vous améliorer.

L’entretien d’embauche peut être déconcertant, surtout lorsque l’on n’est pas habitué ou que le poste en question nous intéresse tout particulièrement.

Un entretien d’embauche est un exercice que certains maîtrisent à la perfection. L’habitude et la confiance en soi y joue pour beaucoup. Pourtant, il n’y a pas de secret, juste du bon sens et de la préparation méthodique. 

Alors, inspirez-vous de ceux qui réussissent, pas de quoi les jalouser, ils/elles sont une source d’inspiration.

Si vous souhaitez préparer vos prochains entretiens d’embauche, en mettant toutes les chances de votre côté, alors vous trouverez dans cet article des conseils pour y arriver.

J’ai listé les principaux points forts des candidats que j’ai pu rencontrer durant mon expérience en tant que recruteur. Nous allons nous pencher justement sur ce qui fait qu’ils obtiennent le poste si « facilement ». 

1 – Être sûr de soi / Confiant

Mission numéro 1 quand vous vous retrouvez face à un recruteur : rassurez la personne.

« Comment ça la rassurer ? Ça veut dire quoi ? » 

Mettez-vous un maximum à sa place, quels sont ses objectifs ? Elle doit trouver le candidat qui correspond à l’emploi qui est à pourvoir. Tant sur le plan des compétences, que sur le plan relationnel. 

Pourquoi faire cette démarche ? Pour répondre à un besoin de l’entreprise.

En cela, il y a des enjeux économiques derrière un recrutement. L’entreprise investit du temps et de l’argent pour trouver le candidat qui va faire l’affaire. 

Il s’agit d’une mission qui est confiée au recruteur. Plus vite cette personne aura trouvé la perle rare, moins elle aura à fournir d’effort et d’énergie dans ce processus de recrutement.

La personne qui vous recrute est un être humain. Si vous lui montrez que vous êtes assez « solide » et apte à assumer les missions du poste, alors vous avez déjà fait un grand pas vers l’obtention du poste.

Comment faire pour renvoyer cette image positive, tout en rassurant le recruteur ?

Cela passe par la confiance en soi. Vous devez dégager une certaine assurance à ses yeux, sans pour autant être prétentieux/arrogant, vous l’aurez compris, c’est un juste milieu à trouver. 

Beaucoup sont introvertis ou intimidés durant les entretiens d’embauche, ce qui peut tout à fait se comprendre, c’est un exercice stressant, avec beaucoup d’enjeux à la clé.

Pourtant, à compétences égales, même si c’est injuste, les candidats montrant une bonne dose de confiance en eux seront privilégiés, au détriment des moins confiants.

Gardez bien cet élément en tête, vous devez montrer au recruteur une image positive, tout en restant vous-même. 

J’irais même plus loin en disant que cette image doit rassurer le recruteur sur votre capacité à assumer vos missions futures. La confiance en soi, même si elle est « forcée » durant l’entretien, est à travailler et à mettre en avant le plus possible.

Réussir un entretien d’embauche : 4 conseils pour se démarquer des autres candidats 2

2 – Préparez des questions pertinentes à l’avance

En plus de devoir montrer en quoi vous êtes compétent pour le poste, vous avez tout intérêt à montrer votre réelle motivation pour le poste en question, et plus généralement pour l’entreprise.

Comment faire ?

D’abord, prenez le temps de vous renseigner sur l’entreprise. Pas seulement un rapide coup d’œil de leur site internet. Je parle ici de vraies recherches. 

  • Les différentes missions de l’entreprise
  • La culture d’entreprise mise en avant sur internet au grand public
  • Son implantation géographique et sa politique de mobilité
  • L’image publique qu’elle renvoie

Avec toutes ces recherches, vous aurez déjà un aperçu global, extérieur, de l’entreprise. Si vous connaissez des personnes qui y travaillent, n’hésitez à discuter avec eux pour savoir les enjeux internes dans l’entreprise.

Ainsi, avec tout cela, vous aurez déjà fait ce qu’une grande majorité de candidats ne font pas. Alors, autant en tirer profit. Comment ? Tout simplement en préparant des questions.

Ces questions, que vous allez poser durant votre entretien, ont deux objectifs :

  • Montrer que vous avez fait de réelles recherches sur l’entreprise, ce qui est un témoin de votre motivation/sérieux.
  • Avoir une discussion davantage poussée, abordant une dimension différente, que les autres candidats n’abordent pas, ce qui aura pour effet de vous démarquer des autres candidats. Oui, faut être malin. 😉

L’idée avec ces questions pertinentes, préparées à l’avance, c’est de laisser une empreinte. Lorsque le recruteur fera le bilan des candidats rencontrés à la fin de la journée, il/elle se rappellera votre motivation pour le poste. 

Vous aurez fait un « impact immédiat » dans son esprit.

Jackpot, vous avez marqué des points. Rappelez-vous que peu de personnes vont aussi loin, pourtant ce n’est pas compliqué, cela demande juste quelques minutes de préparation. Alors autant s’en servir ! 😊

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Pourquoi un entretien ne se déroule jamais comme prévu ? »

3 – SOURIEZ, renvoyez une image positive

Au final, les recruteurs choisissent les personnes qu’ils apprécient. 

Après avoir reçu 100 CV, avoir passé 10 entretiens d’embauche, il reste 3 candidats qui sortent du lot. Imaginons qu’ils aient les mêmes compétences et diplômes. Factuellement, les profils sont identiques. 

Qu’est-ce qui va faire la différence ici ? Ce ne sont plus les éléments factuels. C’est l’humain. 

Même si, en tant que recruteur, on essaye au maximum d’être objectif, à l’aide de grille d’évaluation, croyez-moi que si vous avez renvoyé une image négative, vos chances seront réduites à néant.

Le ressenti que vous avez fait est essentiel.

C’est normal après tout. Mettez vous à sa place, encore une fois. Le recruteur est responsable de la personne qu’il recrute. Si humainement ça devient toxique avec le reste des collègues, c’est potentiellement la faute du recruteur, du fait de son « erreur » de candidat. 

Alors, à compétences égales, c’est bien le candidat le plus sympathique qui va décrocher le poste, si l’on part du principe que les autres candidats ont laissé une empreinte « négative ».

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Comment rater un entretien d’embauche ? »

Revenons à notre question initiale : Qu’est-ce qui permet de se différencier des autres candidats ? On l’a vu ici, votre aptitude à vous faire apprécier, à renvoyer une image positive, est essentielle.

Les plus agiles, socialement parlant, ont déjà une longueur d’avance sur les autres candidats moins à l’aise dans les relations humaines. 

L’idée n’est pas du tout de « séduire » le recruteur, mais bel et bien de vous montrer sous votre meilleur jour, pour laisser une première impression marquante. Dans le bon sens.

Tiens, la première impression, parlons-en. Les 15 premières secondes sont cruciales. C’est souvent là que beaucoup de choses se jouent. 

Vous comprendrez que quelqu’un qui arrive en faisant la gueule, qui sert la main de manière « molle » ou « trop dure », va laisser une image complètement différente de quelqu’un qui arrive tout sourire, avec une poignée de main « énergique » et « sympathique ».

On est humain, alors prenons ça en compte, car oui, ça joue beaucoup dans la décision finale ! 😊

Réussir un entretien d’embauche : 4 conseils pour se démarquer des autres candidats 3

4 – Reconnaître ses faiblesses

« Reconnaître ses faiblesses, pourquoi faire ? Ce n’est pas justement l’inverse que l’on doit faire ? C’est comme se mettre des bâtons dans les roues. »

Alors, oui et non. C’est plus complexe que cela. 😊

Si vous évoquez de votre plein gré votre « incompétence » ou que sais-je de négatif sur vous, alors oui, vous vous mettez délibérément des bâtons dans les roues. Ce n’est pas du tout ce que vous souhaitez.

Cependant, si durant l’entretien, la personne en face de vous souligne un point « pas très valorisable » de votre parcours, soyez franc.

Vous donnerez confiance. Votre interlocuteur vous percevra de manière beaucoup plus authentique. Personne n’est parfait, c’est rassurant de savoir les pistes d’amélioration de chacun. C’est aussi ce qui nous rend humain après tout.

C’est aussi très agréable de parler avec quelqu’un qui est capable de dire : « Je ne sais pas. » quand on lui pose une question à laquelle il n’a pas la réponse.

Profitez-en, si vous vous retrouvez dans cette situation, pour demander : « Et vous, que pouvez-vous me dire justement à ce propos ? Cela m’intéresse. »

Vous allez impliquer personnellement la personne, de manière humble et pertinente. C’est un excellent point. En voilà une manière très habile de transformer un sujet qui partait mal, en une discussion donnant-donnant, témoignant de votre capacité à vous adapter.

La conclusion de ce dernier point est donc le suivant : Soyez le plus authentique possible, pour vous connecter humainement à la personne de l’autre côté du bureau. Vous aurez tout à y gagner et on se souviendra de vous plus facilement. Vous ne serez pas « un candidat parmi tant d’autres ».


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire