Sauter le pas

Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses

Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses 1

Une dynamique positive d’amélioration continue

Ce que je vais dire ici peut paraître contre-intuitif, mais je vais vous inviter à réfléchir. Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses.

  • Vous êtes aujourd’hui dans une dynamique d’évolution personnelle ? 
  • Vous avez la volonté de vous améliorer ? 
  • Sur quels domaines/compétences se concentrer ? 
  • Plutôt travailler les forces ? 
  • Se concentrer uniquement sur ses faiblesses ?

Autant de questions qu’il est utile de soulever.

Corriger ses faiblesses, c’est bien, mais développer ses forces en même temps, c’est encore mieux.

Se focaliser uniquement sur « ce qu’il manque », « le négatif », « les faiblesses », au long terme, ce n’est pas viable. Pourquoi donc ?

Prenons un minimum de recul, c’est pourtant simple.

Voir ses compétences comme des niveaux

Imaginons que chacune de vos compétences soient mesurées à l’aide d’un pourcentage. 100% étant la maîtrise totale, 50% une maîtrise moyenne, et 0% une absence de maîtrise.

Voyez cela un peu à l’image des jeux vidéo, où votre personnage a des domaines de compétences, des jauges qu’il doit faire progresser. Ici, le personnage, c’est bien vous, et c’est de la vraie vie qu’il s’agit !

Lorsqu’on dit que vous vous concentrez sur l’amélioration de vos points faibles, vous allez travailler les compétences où vous avez actuellement 0%. Le but, dans un premier temps va être de les faire monter à un pourcentage plus élevé. Disons 50% pour un souci de compréhension, pour l’exemple.

Passer de 0% à 50% va vous demander BEAUCOUP d’efforts. Oui, il s’agit, rappelons-le, de zones difficiles pour vous. La marche de progression est très grande, mais aussi très complexe. 

Vous allez sans doute avoir plusieurs « domaines d’améliorations », donc cela va vous demander une énergie considérable. Pourquoi au final ? Pour devenir « moyen / correct » dans ces domaines.

C’est une excellente chose que de s’améliorer, de corriger ses faiblesses. Pourtant, vous en conviendrez, si on ne fait que cela, tout ce que l’on gagne au final, c’est d’être « moyen / correct » dans tous les domaines.

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Junior, confirmé, senior : Que révèle votre niveau d’expérience ? »

Comment faire pour éviter cela et concentrer son énergie de manière efficiente ?

Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses 2

Travailler aussi et surtout les forces

Je vous conseille de vous concentrer également sur vos forces. Vous avez, comme chacun d’entre nous, des domaines dans lesquels vous vous sentez particulièrement à l’aise. Dans ceux-ci, si vous déployez votre énergie, vous allez devenir expert et à l’aise très rapidement.

La vitesse de progression est particulièrement rapide dans ces domaines-là. Les efforts demandés sont modérés et faciles. Reprenons l’exemple des pourcentages pour illustrer ce que je viens de dire.

Ici, pour travailler vos forces, vous allez vous concentrer sur les domaines où vous avez naturellement 50% de maîtrise. On en a tous, réfléchissez bien là où vous vous sentez à l’aise et la direction que vous voulez prendre.

Ici, passer de 50% à 80% sera chose aisée et très rapide dans la plupart des cas. Votre facilité à apprendre et votre motivation seront vos deux plus grands alliés. L’énergie à déployer pour progresser sera faible. 

C’est lorsque vous atteindrez 80% de maîtrise vous allez commencer à rentrer dans une autre vitesse de progression. Passer de 80% à 100% demande d’apprendre tout un tas de détails et de répéter inlassablement les mêmes actions. C’est une marche très difficile à atteindre. 

Devenir expert à tout prix ?

Est-il vraiment utile dans la majorité des cas de devenir expert, autrement dit, de maîtriser à 100% votre domaine ? 

Je ne crois pas que ce soit utile d’aller si loin dans le niveau de maitrise, même si une très bonne maîtrise est nécessaire. J’irais même plus loin en disant que c’est peut-être une perte de temps et d’énergie.

A quoi bon maîtriser un domaine à 100% si ce que l’on vous demande au quotidien nécessite seulement 60 ou 70 % ?

A moins que ce ne soit votre métier qui l’égide ou bien que vous soyez un fan invétéré de ce domaine, nul besoin d’aller plus loin que 80% de maîtrise dans un domaine. C’est déjà beaucoup plus que la majorité de la population. 

Vous en faites déjà une force au quotidien. Répétons le encore : Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Spécialisation : Avantages et Limites »

Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses 3

Travaille tes forces : Un juste milieu à trouver

L’idéal est de trouver un compromis entre travailler ses forces et améliorer ses faiblesses, de manière simultanée.

On l’a vu :

  • Travailler uniquement ses faiblesses est une démarche totalement stérile sur le long terme, même si elle est indispensable dans une démarche globale.
  • Se concentrer uniquement sur ses forces est quant à elle une démarche bancale. C’est pourtant une priorité, mais elle ne doit pas être la seule.

Une solution équilibrée serait donc de vous répartir les domaines de compétences sur lesquels vous allez progresser.

Quel est le bon dosage ? Moitié de forces, moitié de faiblesses ? Trois quarts / 1 quart ? 

Seul vous avez la réponse. Votre quotidien vous est propre, alors à vous de trouver la bonne formule, le bon équilibre pour vous améliorer de manière stable sur le long terme.

Le site internet Se-Réaliser évoque le fait qu’il est plus qu’important de travailler ses forces et de les développer pour s’épanouir dans sa vie et être efficace.

Travaille tes forces, pas seulement tes faiblesses

Chaque domaine d’apprentissage va vous demander un certain montant d’énergie. Travaille tes forces, oui mais à quelle dose d’énergie ?

  • Aussi, pouvez-vous identifier les domaines qui sont optionnels ?
  • Ceux qui peuvent attendre ?
  • Des compétences vous seront utiles dans l’immédiat, d’autres vous serviront seulement dans quelques années ?

Soyez pertinents dans vos choix. Focalisez-vous sur l’instant présent, tout en ayant en ligne de mire votre futur.

Ainsi, vous serez à même de bien jauger vos efforts. C’est votre équilibre personnel et professionnel qui vous remerciera sur le long terme. 

Votre satisfaction aussi sera boostée. Vos efforts se voient, prenez le temps de prendre du recul pour les observer. Lorsque l’on est la tête dans le guidon, faire un pas en arrière pour observer le chemin parcouru est une excellente manière de relativiser nos efforts. C’est très encourageant.


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire