Sauter le pas

Reprendre des études après avoir travaillé

Reprendre des études après avoir travaillé 1

Beaucoup d’entre vous se décident à reprendre des études après une période plus ou moins longue de salariat. 

Les raisons qui vous poussent à entreprendre une telle démarche sont nombreuses et souvent très personnelles.

Dans cet article, nous allons voir des aspects de la reprise d’études auxquels on ne pense pas au premier abord, et qui vous aideront à y voir plus clair sur le sujet. 

Je me suis basé sur les retours d’expériences de personnes que j’ai accompagnées et aussi sur ce que j’ai pu observer lorsque j’étais moi-même étudiant. 

Bien sûr, si vous souhaitez échanger et faire part de vos ressentis / questionnements sur la reprise d’études, n’hésitez à partager un commentaire à la fin de l’article. 😊

Une motivation à toute épreuve

Si vous décidez de reprendre un cursus de formation après avoir travaillé durant plusieurs années, alors il est fort probable que vous sachiez clairement pourquoi vous le faites.

Vous savez ce que vous ne voulez plus dans votre vie actuelle et surtout, vous êtes motivé(e) ces choses nouvelles que vous désirez. 

Très bon point, qui vous permettra de rester motivé(e) dans les périodes intenses de votre formation. 

Oui, à votre avis, pourquoi de nombreux étudiants lâchent l’affaire en cours de route ? Soit parce qu’ils ne trouvent pas leur compte dans ce diplôme, soit ils perdent leur motivation sur le long terme.

En l’occurrence, ce ne sera pas votre cas. Pourquoi donc ?

Qui dit reprise d’études, dit changement de rythme de vie, que ce soit vis-à-vis de vous-même ou bien avec vos proches. Vous savez dans quoi vous vous embarquez.

Dès lors, vous êtes préparés psychologiquement, et les longues heures à être assis sur un banc dans un amphithéâtre ne vous effraie pas. 

Certes, c’est long une journée entière de cours à regarder des diaporamas défiler 😊 ; mais le jeu en vaut la chandelle.

Vous voyez « long terme », avec un objectif clairement défini à la base.  

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Fraîchement diplômé(e) : que faire ensuite ? »

Reprendre des études après avoir travaillé 2

Les révisions durant le temps libre

Quand on travaille, la majorité du temps, la distinction est claire entre les temps consacrés au travail et les temps qui ne sont pas liés au boulot.

Regardez, une fois que vous avez fait vos heures, ou terminé vos missions, vous quittez votre lieu de travail. Dès lors, vous pouvez déconnecter entièrement (à condition d’y arriver 😊) et vous consacrer à votre vie personnelle. La séparation est nette.

Lorsque vous êtes dans les études, ce n’est pas si clair/simple. 

Pourquoi ? Tout simplement car il y a de grandes chances que vous ayez du travail personnel à faire en dehors de vos heures de cours. Même si vous n’êtes pas physiquement dans votre établissement, vous devrez continuer à travailler/penser en dehors.

Cela peut prendre la forme : 

  • de révisions avant un examen
  • d’exercices à réaliser pour le cours de la semaine suivante
  • d’un rapport écrit à réaliser
  • d’une présentation Powerpoint à préparer en groupe
  • etc. 

Bref, peu importe la forme, vous aurez sans doute du travail à faire en dehors des heures de cours.

Il ne faut pas négliger ce point. 

Il s’agit d’une « charge mentale » au quotidien, qu’il est important de prendre en compte avant de se lancer. Par la force des choses, vous serez amené(e) à penser à vos cours de manière récurrente et sur le long terme, sans réellement d’interruption nette.

Il ne s’agit pas non plus d’un fait insurmontable. En effet, le nombre d’heures de cours est globalement plus faible que le nombre d’heures hebdomadaires dans le milieu professionnel. Ainsi, le temps libre ainsi dégagé pourra être utilisé à bon escient pour réaliser le travail personnel lié à vos cours. 

Avec une bonne organisation, ce ne sera pas un problème, à condition d’être motivé et organisé. 😉

Reprendre des études après avoir travaillé 3

Des contraintes différentes à 30/40 ans et à 18 ans

Bien sûr, qui dit reprise d’études, suppose généralement que vous n’avez pas le même âge que la majorité des étudiants.

Prenons un exemple classique pour illustrer cela.

Imaginons que, durant votre jeunesse, vous êtes allé jusqu’à l’obtention du baccalauréat. N’ayant pas redoublé durant votre cursus scolaire, vous avez alors 18 ans environ.

Félicitations, de nombreuses possibilités se sont ouvertes à vous. C’est alors que vous avez décidé de commencer à travailler, pour vous émanciper et vivre votre vie.

Une dizaine d’années ont passé. Vous avez maintenant 30 ans. Il s’agit toujours d’un exemple, mais il est très courant, c’est pour cette raison que je l’utilise.

Vos envies évoluent avec le temps ; vos aspirations et vos choix de vies aussi.

Vous avez envie de faire un nouveau métier, qui vous correspond davantage et qui peut vous offrir un confort de vie plus élevé. Peu importe vos raisons, ce sont de bonnes raisons. 😊

Vous vous décidez à reprendre vos études, à commencer un diplôme accessible avec votre baccalauréat. Vous allez donc vous retrouver avec une majorité d’étudiants sortant eux tout juste du baccalauréat (80/90%).

Rien de mal à cela me direz-vous, bien sûr. Un vent de fraîcheur et de jeunesse, ça fait toujours du bien. 

Cependant, les responsabilités qui nous incombent ne sont généralement pas les mêmes à 18 ans qu’à 30/40 ans. Cela peut créer parfois un sentiment de décalage générationnel. Pas de généralité par contre, ce n’est pas universel, même si au quotidien, cette potentielle différence de mode de vie peut se faire ressentir. 😊 

Sentiment d’accomplissement

C’est un réel défi que de reprendre ses études, surtout si l’on a en tête ce que l’on a évoqué précédemment dans cet article. 

Beaucoup en ont envie mais n’osent pas se lancer. Ceux qui vont au bout de la démarche témoignent tous d’un fort sentiment d’accomplissement.

« Au bout du compte, j’y suis arrivé et j’en suis très fier ! »

Il ne s’agit pas seulement d’obtenir un diplôme, bien souvent il s’agit de relever un challenge, qui ouvre de nouvelles opportunités. C’est extrêmement gratifiant pour l’estime de soi.

De plus, c’est un excellent moyen d’en apprendre davantage sur soi. Oui, vous sortez totalement de votre zone de confort, vous découvrez forcément une facette nouvelle de votre personnalité.

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« Comment et pourquoi sortir de sa zone de confort ? »


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire