Faire le point

« Qu’est-ce que tu deviens ? »

« Qu’est-ce que tu deviens ? » 1

Chaque année les mêmes interrogations – Qu’est-ce que tu deviens ?

Avec les fêtes de fin d’année, on revoit des personnes que l’on n’a pas vu depuis des mois, voire plusieurs années. Vous avez sans doute entendu l’éternelle question : « Alors, qu’est-ce que tu deviens ? »

La question est sympathique ; la personne veut simplement prendre des nouvelles. Pourtant, si votre projet professionnel n’est pas encore clair, vous pouvez être mal à l’aise face à cette question. « J’suis pas venu ici pour souffrir, okay ? »

Vous qui lisez cet article, sans doute que la réponse la plus honnête pourrait être : « J’suis complètement perdu(e) sur ce sujet. » Cependant, même si c’est vrai, vous risquez d’être catalogué(e) comme une personne ne sachant pas ce qu’elle veut.

« Tu t’en fiches du regard des autres. » Oui, c’est vrai, mais plus facile à dire qu’à faire. C’est pourtant vers cela qu’il faut tendre. On vit pour soi après tout, pas à travers le regard des autres.

Alors, les plus adroits s’en sortent en disant un classique « Bah écoute, ça va, la vie suit son cours. »

Hoplà, une belle réponse toute faite, on renvoie une bonne image, sans rien dire de soi. C’est stérile, mais ça évite de se justifier sur ses choix professionnels. Puis, on enchaîne vite fait bien fait en renvoyant la balle à son interlocuteur.

Être pleinement « disponible » 

Bien sûr, si le temps vous le permet, vous pouvez expliquer vos motivations et vos doutes à votre interlocuteur. Encore faut-il que cette personne écoute réellement (ou soit pleinement « disponible pour entendre ») ce que vous avez à dire. Mieux vaut discuter vraiment de tout ça avec des gens sincèrement intéressés.

Surtout si votre projet est « complexe » ou « flou », vous avez le droit d’avoir tout simplement la flemme de l’expliquer à tout le monde. 😊 Rien de mal à ça.

Et si lorsque l’on vous pose la question : « Alors, qu’est-ce que tu deviens ? », vous répondiez autre chose que ce que vous faites dans votre vie professionnelle ? Surtout que dans bien des cas, les personnes qui vous posent cette question n’ont aucun lien avec celle-ci.

Parlez de vos ressentis actuels, de votre état d’esprit du moment sur votre vie personnelle. En plus de surprendre votre interlocuteur, positivement, vous pourrez rapidement recréer un lien plus intense. 

A chaque fois, on commence souvent par des questions banales avant de vraiment parler. « Salut, ça va ? Tu racontes quoi de beau ? » Alors, plus on squeeze rapidement cette première étape, les politesses sociales, plus vite on rentre dans un vrai échange.

« Qu’est-ce que tu deviens ? » 2

Se diriger vers les personnes disponibles

Bien sûr, au quotidien, on ne peut pas faire ça avec tout le monde. Si vous êtes pressé(e), que vous rencontrez un(e) ami(e), et qu’il(elle) commence à vous raconter ses déboires professionnels et personnels, vous ne serez pas d’une bonne écoute pour lui/elle. 

Vous avez la tête ailleurs. Clairement, vous n’avez « pas le time ». 

Par contre, si vous flânez tranquillement dans les rues de votre ville et que vous croisez cette même personne, votre capacité d’écoute sera tout autre. Bien plus disponible pour réellement entendre ce que la personne a à vous dire. L’échange sera beaucoup plus profond. 

Dans la vie professionnelle, c’est hyper important d’en tenir compte.

Si vous voulez discuter avec un(e) collègue et que vous sentez que cette personne est pressée/occupé(e), n’insistez pas, vous reviendrez à un autre moment. 

Rien de plus agaçant que quelqu’un nous monopolise notre temps alors que l’on a quelque chose d’urgent à faire. Ce n’est pas contre cette personne, mais cela peut être mal interprété.

Pour aller plus loin sur ce point, lisez l’article
« L’art de paraître débordé(e) »

A l’inverse, si vous sentez que cette personne est disponible, prenez le temps de discuter. C’est tout à votre avantage que de créer un vrai lien avec vos collègues. Restons professionnel(le)s hein, mais quand même, l’humain avant tout. Intéressez-vous à la vie de personne, à ce qu’elle aime faire.

C’est en s’intéressant aux autres que vous devenez intéressant à leurs yeux. 

Imprimez bien cette phrase, elle est très utile. 

C’est d’autant plus vrai lorsque vous êtes « nouvel arrivant » dans une entreprise. Prenez des moments informels pour échanger avec vos nouveaux collègues, et vous faire connaître humainement. Vos relations de travail seront grandement facilitées. 

« Qu’est-ce que tu deviens ? » 3

« Bon, qu’est-ce que tu deviens ? »

Revenons à nos moutons. « Qu’est-ce que je deviens ? »

Question intéressante, auquel peu ont la « bonne » réponse. Celle-ci va changer en fonction de votre humeur et de votre état d’esprit. On ne sait pas de quoi l’avenir sera fait, alors répondons sur le présent. 

Ou n’y répondons pas, tout simplement. Mettre des mots sur ce que l’on va faire, lorsque l’on sait exactement ce que l’on veut, c’est essentiel. Or, lorsque l’on est dans une phase d’exploration, il ne faut pas se cloisonner. 

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez l’article
« Votre avenir n’est pas écrit d’avance »

La découverte professionnelle est à l’opposé du fait de rentrer dans une case professionnelle. Vous allez découvrir en mettant un pied dans plein de cases professionnelles. 

Voici un petit témoignage écrit sur le site internet ElanorLaBelle, qui évoque la manière dont elle répondait à cette question.

Ouvrez votre esprit à l’inconnu

En disant : « Je veux faire ce métier. », vous vous fermez inconsciemment à de potentielles voies, qui aurait pu vous intéresser. Je me répète, c’est une bonne chose si vous savez pertinemment ce que vous souhaitez faire.

Pensez plutôt : « Je vais essayer ces domaines, peut-être que j’y trouverai ma voie. »

L’esprit a un fort pouvoir d’auto-réalisation. Concrètement, si vous vous répétez sans cesse que vous allez devenir avocat, vous mettrez tout en œuvre pour aller dans cette voie. Dans les faits, si tout se passe bien, il y a de grandes chances que vous finissiez avocat. Oui, vous allez explorer cette voie professionnelle précisément. Pas d’autres.

Vous devez être persuadé de ce que vous vous dites, pour que dans le réel, il y ait assez d’espace dans votre vie pour accueillir sa réalisation.

Si vous ne savez pas ce que vous voulez faire, dites-vous : « Je vais trouver ma voie en ouvrant mes perspectives. » En continuant d’explorer de nouveaux domaines et en restant confiant dans l’avenir, vous y arriverez. Dirigez votre esprit sur votre objectif. Il s’agit parfois d’un objectif très large.


Merci d’avoir lu cet article et à très bientôt sur Trace Ta Carrière ! 😊

Pour vous aider à définir concrètement ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, à l’aide d’exercices, je vous invite à recevoir gratuitement le guide que je vous propose sur ce site : « Faire le point sur sa vie professionnelle et personnelle (4 exercices) ».

Il vous suffit de remplir votre prénom et votre adresse email pour recevoir ce cadeau (sur la droite de la page si vous êtes sur ordinateur ou en bas de la page si vous êtes sur tablette/smartphone).

Articles similaires

Laisser un commentaire